Home Questions/Réponses Rav Brand Meurtre indirect, peine de mort ?

Meurtre indirect, peine de mort ?

Par Rav Yéhiel Brand

Question:

Cher Rav,

J’ai suivi sur internet un Chi’our de Guémara.

Il s’agit de la peine de mort.

La Guémara explique que si quelqu’un plante un couteau dans la gorge d’une autre personne avec la volonté de tuer, il est lui-même passible de la peine de mort.

La Guémara explique également que si une personne veut tuer une autre personne, qu’il le ligote, le dépose dans un gué, ouvre une écluse afin que l’eau aille noyer la personne qu’il veut tuer.

Dans ce cas, l’assassin n’est pas passible de la peine de mort, car ce n’est pas le Koa’h Richon qui a provoqué la mort de la victime.

Dans les 2 cas, l’intention de l’assassin est le meurtre. Dans les 2 cas, il prend les outils nécessaires pour accomplir son forfait (couteau, corde, eau).

Dans le deuxième cas, il ne fait aucun doute que la victime va mourir, mais cela sera d’une manière indirecte.

Ma question :

Pourquoi n’est-il pas passible de la peine de mort dans le deuxième cas ?

Merci d’avance.

Réponse:

Bonjour,

Regardez le Rambam, Rotséa’h, chapitre 2, Halakha 2-5.

On s’aperçoit de plusieurs choses :

a) Il s’appelle “Rotséa’h”, et mérite la mort par l’intervention céleste,

b) Un roi juif a le droit de le tuer,

c) Si un Beth Din considère que le moment nécessite qu’on le tue, ils peuvent le faire,

d) Sinon, le Beth Din doit le frapper presque jusquà sa mort, l’emprisonner avec torture pendant de longues années, afin de faire peur au public et que les gens n’agissent plus comme lui.

Il n’échappe qu’à la condamnation systématique des assasins par un tribunal.

Kol Touv.

Related Articles