Home Questions/Réponses Rav Brand Différence entre les âmes humaines, animales et végétales

Différence entre les âmes humaines, animales et végétales

Par Rav Yéhiel Brand

Question:

Bonjour Rav,

Peut-on penser qu’il y a une gradation de considération d’Hachem dans les valeurs des âmes de chaque être vivant : l’âme d’un végétal peut-elle être mise sur le même pied, à un état inférieur ou supérieur à celle d’un animal ? L’âme d’un animal est-elle forcément inférieure à celle de l’humain ?

Merci.

Réponse:

Bonjour,

Ordinairement, le mot « âme » se traduit en hébreu par Néféch, Néféch-Haya, ou Néchama.

Aucune de ces expressions ne se trouve dans le récit biblique de la création des végétaux ; il me semble qu’on ne les trouve dans aucun texte biblique. Conclusion : ils ne semblent pas être dotés d’une âme. Si, éventuellement, vous les trouverez dans certains livres au sujet des végétaux, prenez-le comme l’expression « voiture » pour une voiture « majorette ».

Pour les animaux, la Torah écrit qu’ils furent créés avec un Néféch ou Néféch-Haya (Béréchit, chapitre 1, versets 20, 21 et 24 ; chapitre 2, 19).

En ce qui concerne l’homme, il est créé avec une « Néchama », et « Nichmat ‘Haïm », (Béréchit, 2, 7). Son âme est alors infiniment supérieure au Néféch des animaux, car elle est faite à l’image de D.ieu (Béréchit, 1, 26-27 ; 5, 1), et ainsi sont faites les futures générations (Béréchit, 5, 3).

Le roi Chlomo a résumé la différence en un verset (Kohélét, 3, 20-21) : « Tout aboutit au même endroit : tout est venu de la poussière et tout retourne à la poussière. Qui peut savoir si le souffle des fils d’Adam monte en haut, tandis que le souffle des animaux descend en bas, vers la terre ? »

L’âme de l’homme est éternelle et mérite le monde futur, tandis que celle de la bête disparaît.

Kol Touv.

Related Articles