Gad et son comportement à la guerre

Question :

Bonjour Rav,

Il est dit que Gad était reconnu comme imbattable durant les guerres et il se mettait à l’avant-garde durant les combats. Sa marque était qu’il tuait l’ennemi en lui coupant simultanément de bas vers le haut son bras et sa tête.

Il est dit aussi que cette façon de faire est en rapport avec les Téfilines.

Voudriez-vous me dire quelque chose à ce sujet ?

Merci.

Réponse du Rav :

Bonjour,

En face d’un ennemi armé d’une épée dans chaque main et prêt à tuer, il ne suffit pas d’attaquer un bras, car il se vengera avec son deuxième bras. Il fallait plutôt l’attaquer en lui coupant sa tête, mais celui-ci est protégé par les épées. La solution est de lui couper le bras et immédiatement la tête, et ainsi faisaient les Bné Gad.

L’ennemi principal de l’homme, son Yetser Hara’, réside dans la pensée, et aussi dans le bras qui est habitué à faire des vilains actes. Les Téfilines avec les Parachiot d’Emouna agissent contre le Yetser Hara’, celle du bras sur les actes, et celle de la tête sur la pensée (Choul’han Aroukh, Ora’h ‘Haïm 25, 5). En mettant les Téfilines sur le bras, le Yetser dans la tête n’était pas mort, et la tête inspira à l’autre bras de fauter. Il fallait plutôt mettre d’abord celle de la tête afin de le mater, mais les mauvaises habitudes du bras protège le Yetser dans la tête, et fera fauter l’homme par l’autre bras. La solution consiste à mettre d’abord les Téfilines de la main, et immédiatement celle de la tête, comme le dit d’ailleurs la Halakha (Choul’han Aroukh, Ora’h ‘Haïm 25, 9), ainsi le Yetser perd son pouvoir.

« Un soldat qui parle entre la mise des Téfilines du bras et celle de la tête se disqualifie comme guerrier, et il revient du front. » (Ména’hot 36a)

Kol Touv.

 

A propos de Rav Yéhiel Brand

Check Also

Qui sont les non juifs qui participèrent à la construction du Beth Hamikdach ?

Réponse du Rav : Shlomo engagea trois catégories de gens, afin de mener à bien …