Home Questions/Réponses Rav Brand David a ordonné un assassinat ?

David a ordonné un assassinat ?

Par Rav Yéhiel Brand

Question:

Bonjour Rav,

Je souhaiterais une explication plausible avec sources et références à ce qui est mentionné dans Chemouel II, que David a choisi 5 petits-fils de Chaoul et 2 de ses fils pour pouvoir répondre à la requête des gens qui demandaient cela en tant que vengeance, et David a donc organisé et mis sur pied la mort de ces derniers…

Comment le roi d’Israël peut-il ordonner l’assassinat d’innocents, et, ce, en allant contre la Torah ?

On en déduit donc que le roi d’Israël, en général, a la possibilité d’aller contre la Torah ?! Mais si celui qui la fait appliquer ne l’applique pas…

Réponse:

Bonjour,

Voici l’histoire racontée dans le Tanakh :

Une famine sévissait chez les juifs pendant trois ans, et David consulta D.ieu – il s’est tourné vers un prophète – pour connaitre la raison et pour connaitre la façon de réparer le mal qui a été fait, et le prophète apportait la réponse.

Le roi Shaoul avait massacré les Cohanim de Nov, il a, dans la foulée, ordonné de tuer les Givonim qui y travaillaient. Ce peuple n’a pas pardonné ce crime, et aucun juif ne demanda à ce que Shaoul soit puni ; la faute tomba alors sur tous les juifs. D.ieu attendait du peuple juif qu’il se comporte de façon exemplaire, et que leur roi ne se laisse pas aller à des crimes politiques. La réponse du prophète exigea donc à ce que David venge le crime de Shaoul.

Les Givonim refusaient l’offre d’argent de la part de David, et exigeaient la mise à mort des petits-enfants de Shaoul. D.ieu a organisé cette mise à mort, afin de laver cette tâche du peuple juif aux yeux des nations, et David ne pouvait pas se soustraire.

Enfin, les comportements applicables dans la sphère privée ne sont égaux à ceux de la sphère publique. Les besoins d’un état, d’un peuple, exige de la part de ses dirigeants des comportements qui sont spécieux, irrecevables pour les affaires privées. Le droit de l’individu doit souvent s’écarter devant la “raison d’état”. La mobilisation des soldats pour qu’ils aillent à la guerre est égale à une condamnation à mort pour une partie d’eux, mais l’intérêt global fait reculer l’intérêt privé. Le roi et ses ministres sont responsables de l’honneur du peuple, et l’honneur du peuple juif est son absence de crimes.

Voici pourquoi David fut obligé, sous ordre Divin, de mettre à mort les petits-enfants du roi Shaoul.

« Du temps de David, il y eut une famine qui dura trois ans. David chercha la face de D.ieu et D.ieu dit : C’est à cause de Shaoul et de sa maison sanguinaire, c’est parce qu’il a fait périr les Givonim. Le roi appela les Givonim pour leur parler. Les Givonim n’étaient pas des enfants d’Israël, mais un reste des Emoréens. Les enfants d’Israël s’étaient liés envers eux par un serment, et, néanmoins, Shaoul avait voulu les frapper, dans son zèle pour les enfants d’Israël et de Juda. David dit aux Givonim : Que puis-je faire pour vous, et avec quoi ferai-je expiation, afin que vous bénissiez l’héritage de D.ieu (les juifs) ? Les Givonim lui répondirent : Ce n’est pas pour nous une question d’argent et d’or avec Shaoul et avec sa maison, et ce n’est pas à nous qu’il appartient de faire mourir personne en Israël. Et le roi dit : Que voulez-vous donc que je fasse pour vous ? Ils répondirent au roi : Puisque cet homme nous a détruits, et qu’il avait le projet de nous détruire pour nous faire disparaître de tout le territoire d’Israël, qu’on nous livre sept hommes d’entre ses fils, et nous les pendrons devant D.ieu …, et après, D.ieu a accepté la requête (de la pluie) de la part du pays » (Chmouel 2, 21).

Kol Touv.

Related Articles