Home Questions/Réponses Rav BrandExplications de la Torah Daniel : à quoi correspond l’échelle de temps ?

Daniel : à quoi correspond l’échelle de temps ?

Par Rav Yéhiel Brand

Question :

Bonjour,

J’ai une question concernant le livre de Daniel, notamment le chapitre 9 et le chapitre 12.

Le chapitre 9 parle de la reconstruction de Jérusalem après la déportation à Babylone, puis sa re-destruction par les romains.

Mais l’échelle de temps utilisé par Daniel sont des semaines ou des jours.

Identique pour Daniel 12, je voudrais savoir à quoi correspond cette échelle de temps ?

Merci beaucoup.

Réponse du Rav :

Bonjour,

1) Soixante-dix années se sont écoulées entre la destruction du premier Temple et la construction du deuxième Temple, comme prédit par le prophète Jérémie : « Dès que soixante-dix ans seront écoulés pour Babylone, Je me souviendrai de vous, et J’accomplirai à votre égard Ma bonne parole, en vous ramenant dans ce lieu » (Jérémie 9, 12). Entre la construction et la destruction du Temple, se sont écoulées 420 années (‘Avoda Zara 9).

La destruction du deuxième Temple a eu lieu l’année 68 EC (ou éventuellement 67 ou 69) ; le deuxième Temple fut donc construit l’année -352, et le premier fut détruit l’année -422. (Bien que pour le compte des “historiens”, l’année de la destruction du premier Temple soit -587, mais ces derniers ne s’appuient pas sur une tradition fiable, comme c’est le cas chez le peuple juif et ses savants. Le compte des “historiens” est un arbitrage, injustifié, dans la “jungle” des immenses contradictions qui se trouvent dans des livres des Perses et des Babyloniens, entre autre par manque d’une base commune de comptage, voir le livre du professeur Héfétz Haim.)

La Bible et le Talmud comptent fréquemment les années en sept, puis sept fois sept (Vayikra 25, 8) ; sept années s’appellent une semaine. L’Ange dit à Daniel : « Soixante-dix semaines ont été fixées sur ton peuple et sur ta ville sainte, pour faire cesser les transgressions et mettre fin aux péchés, pour expier l’iniquité et amener la justice éternelle, pour sceller la vision et le prophète, et pour oindre le S