Le Miracle de ‘Hanouka

Nous allumons les bougies de Hanouka, pour rappeler le miracle, que l’huile dans la petite fiole, qui n’aurait dû durer qu’un jour, a duré 8 jours. Ce miracle étonne, car la Ménorah fut allumée au Hékhal, qui n’est fréquentée que par quelques rares Cohanim ; pourquoi Hachem n’a-t-Il pas fait un miracle en public ? Car le miracle n’était essentiellement pas destiné aux gens ordinaires, qui étaient déjà satisfaits d’avoir gagné la guerre, mais était plutôt destiné aux Cohanim.Hachem a voulu leur montrer Son affection, et qu’Il a accueilli favorablement leur action.

En effet, à première vue, on pourrait remettre en question la façon dont ils se sont comportés. Avec peu des gens, faibles et sous-armés, ils ont attaqué une puissante armée; une telle initiative est plutôt suicidaire et interdite. De plus, Mattiyahou n’a pas déclaré la guerre uniquement contre les grecs, mais aussi contre les juifs qui aidaient les grecs, et cela aurait pu se terminer par une guerre civile. Le fait qu’elle ait bien fini, que les grecs furent vaincus et qu’aucune guerre civile ne fut déclenchée, n’atteste pas forcement que Hachem approuve la façon d’agir des Hashmonaim. Celui qui se met en danger sans que ce soit justifié, et que Hachem le sauve par pitié, perd une partie de ses mérites (Shabbat 32, a).

De plus, celui qui se met en danger et qui est sauvé, pourrait être imité par d’autres, auquel Hachem décide de ne pas venir en secours ; celui qui s’est mis en danger en premier, portera une responsabilité dans le malheur de deuxième. Ceci est vrai même s’il ne s’agit que de mettre en danger une seule personne, et à plus forte raison concernant une guerre.

Avant de la déclencher, il faut s’assurer que la situation l’exige inévitablement, et que la motivation soit pure. (Il est d’ailleurs tragique, que les arrière-petits-enfants des Hachmonaim aient entrainé le peuple dans la guerre civile).

C’est pour attester aux Hachmonaim Sa considération, qu’Il approuve leur combat, la pureté de leurs intentions, leur idéal sublime, qu’il apprécié leur méthode et qu’il les compte parmi Ses saints, que Hachem a laissé l’huile durer 8 jours. En fait Moché, avant sa mort, a béni les Hachmonaim : « Que Hachem bénisse son armée, et que l’œuvre de ses mains (la guerre) soit agréée favorablement, qu’il casse les hanches de ceux qui se lèvent contre Lui, et celles de Ses ennemis afin qu’ils ne puissent plus jamais se rétablir », (Dévarim, 33, 11). Le miracle de l’huile témoigne, qu’en effet leurs œuvres furent agréés favorablement.

Par la suite, les Hahamim ont instauré que tous les juifs allument les bougies de Hanouka, afin qu’ils en prennent conscience, et qu’ils s’identifient à ces tzadikim.

A propos de Rav Yéhiel Brand

Check Also

Chélocha Mi Yodéa N°8