Home AutreAutre Texte Chlocha mi Yodéa – La ville d’Eilat est-elle considérée comme une partie de la terre d’Israël ?

Chlocha mi Yodéa – La ville d’Eilat est-elle considérée comme une partie de la terre d’Israël ?

Par Yaakov Guetta

Question :

La ville d’Eilat est-elle considérée comme une partie de la terre d’Israël, si bien que s’appliquerait sur ses produits agricoles le Din des prélèvements des Téroumote et des masserot, ainsi que des lois de la chémita (de la septième année), ou est-elle considérée comme une ville de ‘houtz laaretz (de la diaspora) n’étant donc pas concernée par ces lois visant uniquement les fruits empreints de Kédoucha du pays d’Israël ?

Réponse :

Eilat est considérée selon la Halakha comme une ville de diaspora (ses produits agricoles ne possèdent donc pas la Kédoucha des fruits d’Eretz Israël). Par conséquent, un Juif vivant en Eretz Israël ne pourra voyager pour se rendre à Eilat que pour sa parnassa, une rencontre pouvant déboucher sur un mariage (chidoukh qu’on lui proposerait), pour des raisons de santé (par exemple, pour y subir une opération ne pouvant être pratiquée que là-bas), pour l’étude de la Torah, et non pour y faire (par exemple) une promenade ou y passer des vacances. Malgré tout, ce Juif n’aura pas besoin de célébrer là-bas un deuxième jour de Yom Tov.

Source : Yalkout Yossef, volume sur les lois de la 7ème année, page 70.

Related Articles