Parachat Térouma

לשיק”בו  י”ר שד”ת יל”דמ”ברדכ  שאז”לע לא”י לעו”כ  לזטו”נ ליחב”א בב”א להצ’ די”בא פט”עוב

Parachat Térouma

בלבבי משכן אבנה

Les bâtisseurs !!!

 

Rabbi Eléazar dit au nom de Rabbi Hanina : les sages de la Torah accroissent la paix dans le monde car il est dit : tous Tes enfants seront  les disciples d’Ha-Chem ; grande sera la concorde de Tes enfants. Il ne faut pas lire « Tes enfants  בניךmais Tes bâtisseurs  בוניך» (c’est-à-dire les Talmidé ‘Ha’hamim) ; que la paix règne dans tes murs Jérusalem la sécurité dans tes palais ! pour mes frères et mes amis je t’offre tous mes vœux de bonheur. Pour l’amour de la Maison d’Ha-Chem notre D je te souhaite pleine prospérité !   שלום על ישראל

 

A tous ceux qui liront ce Dévar Torah, je demande svp de bien vouloir dire à haute voix que les lumières contenues dans cet enseignement jaillissent avec force pour éclairer chacun de nos frères afin que tous nous fassions un véritable retour vers Ha-Chem. Qu’Il nous accorde dans sa grande miséricorde la délivrance par la venue du Machia’h pour la gloire de Son Nom !

Qu’Ha-Chem envoie une bonne santé et une longue vie pleine de joie et de bonheur à tous ceux qui souffrent et à :

Raphael Avraham Bar Sarah-  Sarah Haya Bat Dévora – Haim David Bar Méssoda-  Hanna Elize Emmanuelle Bat  Mahya Hassya-  Yaakov bar Ra’hel  – Ychai bar Tamar- Yossef Haim Bar Simha Emma- et l’ensemble des malades. Amen Sélah ! Merci.

 

 

 וְעָשׂוּ לִי, מִקְדָּשׁ; וְשָׁכַנְתִּי, בְּתוֹכָם.

Et ils Me feront un sanctuaire, et Je réside en eux.

Il n’est pas dit dans ce verset que D résidera dans le sanctuaire mais en eux, c’est-à-dire en chacun d’entre nous. Cette Mitsva de construire le temple, lieu de la résidence, dépend de la volonté de chacun d’y participer. Toutes les mitsvot sont des commandements que nous devons appliquer celle-ci est différente de toutes les autres, bien qu’étant une obligation positive מצות עשה, elle dépend de notre volonté et de notre générosité.

דַּבֵּר אֶל בְּנֵי יִשְׂרָאֵל, וְיִקְחוּ לִי תְּרוּמָה: מֵאֵת כָּל אִישׁ אֲשֶׁר יִדְּבֶנּוּ לִבּוֹ, תִּקְחוּ אֶת תְּרוּמָתִי.

“Parle aux enfants d’Israël, qu’ils prennent pour Moi une offrande de la part de quiconque y sera porté par son cœur, vous recevrez mon offrande. Rachi explique « Pour Moi, pour Mon Nom » ; Le mot offrande נדבה évoque l’idée de bonne volonté, en français : « présent » ;

Pour  Moi, pour Mon Nom, le Médrach fait la parabole suivante : un roi puissant recherche un bon parti pour sa fille unique. Un prince se présente et demande sa main. A la fin des noces il demande la permission de retourner chez lui avec sa femme. Le roi lui dit : ma fille adorée que je t’ai donnée, est la seule enfant que j’ai, me séparer d’elle je ne peux pas, te retenir non plus elle est ta femme. Alors j’ai une seule demande à te faire, là où vous irez faites-moi une petite place que je puisse être présent avec vous. Ainsi le Saint béni Soit Il s’adresse à Israël, Je vous ai donné la Torah, Me séparer d’elle Je ne peux pas, tout endroit où vous irez Faites-moi une place que Je puisse y résider comme il est dit : Et ils Me feront un sanctuaire.

Il y a une différence entre le Michkan, pendant les 40 ans dans le désert, et le temple que David et Chlomo construisent.

Le lieu du temple est sanctifié, il devient un lieu saint, même après la destruction, l’endroit du temple ne perd pas sa sainteté. Alors que pour le Michkan le lieu où il est érigé n’est pas sanctifié, dés que le peuple d’Israël devait se déplacer le Michkan était démonté par les Léviim qui le portaient jusqu’au nouvel arrêt où il était remonté.

Le Michkan est composé des socles en argent dans lesquels venaient les planches qui formaient les murs et le toit était fait des tentures. Tous les éléments qui composaient le Michkan ont été oints et sanctifiés, quand il était érigé ce petit espace était alors le lieu de la résidence, de la sainteté.

Les 42 étapes d’Israël dans le désert sont une allusion claire à la période de notre exil, là où nous nous trouvons nous sanctifions l’espace mais le sol reste ce qu’il est.

Trois éléments entrent dans la construction du Michkan, celui-ci est un microcosme, tout ce qui existe dans la création s’y trouve. סוד הצמצם

Nos maitres disent que Bétsalel l’architecte du Michkan détenait le savoir de composer et de conjuguer les lettres du Saint Nom par lesquelles Ha-Chem a créé le monde.

יודע היה בצלאל לצרף אותיות שנבראו בהם שמים וארץ.

Notre monde est composé de trois éléments, le minéral, le végétal et le monde animal. Tout cela est au service de l’homme qui domine la création s’en sert au service de Son créateur.

Les murs du Michkan tiennent sur les socles d’argent dans lesquelles viennent s’emboiter les planches en bois de cèdres. (Minéral et végétal)

Le toit est fait de quatre tentures dont une en poil de chèvres et la dernière en peaux de bélier et en peaux de Tahach.

Ainsi le Michkan est composé des trois éléments de la création le quatrième étant l’homme lui-même  qui canalise les énergies existantes de ce monde pour en faire la résidence de la sainteté.

L’espace du sanctuaire est aussi composé de trois parties, le parvis extérieur où se trouvait l’autel sur lequel étaient offerts les sacrifices. Le sanctuaire lui-même où se trouvaient le candélabre,  la table et l’autel des encens et enfin le saint des saints où se trouvait l’arche sainte.

L’arche est composée de trois éléments, les trois boites הארון, le couvercleכפורת  et les chérubins כרובים. Ils correspondent aux trois Séfirot de l’intellect qui sont : la couronne, le savoir et l’intelligence. כתר חכמה בינה . Le saint des saints est au niveau du cerveau.

La Ménorah, la table et l’autel des encens qui se trouvent dans le cœur du sanctuaire le « Eikhal », correspondent aux deux bras et au buste, c’est à ce niveau que s’expriment les émotions.  חסד גבורה תפארת

Le parvis est la partie de l’action, là se trouve le réservoir et son socle ainsi que l’autel des sacrifices. Ils correspondent aux trois Séfirot de l’action, à droite l’ambition à gauche l’humilité et au centre l’attachement .נצח הוד יסוד ; ( le Gaon sur Séfer Yétsira).

L’intelligence de Bétsalel était de savoir habiller les lumières des mondes supérieurs dans les éléments physiques צמצם. Tous les éléments qui composaient le Michkan étaient « vivants », ils avaient une âme et ils se portaient eux-mêmes. (Un seul Lévy  levait une planche et la tendait à son partenaire pour la posait sur deux charrettes, cette planche devait peser plusieurs tonnes). צמצם בא”ת ב”ש יהיה  Rabbi Moché Zacuth sur Otsrot Haim.

A la différence des deux temples celui de Chlomo et celui de Ezra qui ont été détruit le Michkan à la fin de la conquête de la terre d’Israël a été enfoui, mais lui n’a pas été détruit.

La raison que proposent les maitres est que le Michkan a été construit avec cœur et générosité de tout Israël sans intervention extérieur. Pour la construction des deux temples il y a eu l’aide des nations et il y manquait la ferveur et la générosité du cœur. Séforno.

Nos lieux de prières sont qualifiés de « petits sanctuaires »מקדש מעט, alors que le temple est lui qualifié par D «  Maison de prières ». Le prophète dit : Isaïe 56,7.

כִּי בֵיתִי בֵּית תְּפִלָּה יִקָּרֵא לְכָל הָעַמִּים.

Car ma maison sera dénommée Maison des prières pour toutes les nations.

La sainteté de nos synagogues ne concerne pas le sol sur lequel elles sont construites mais uniquement l’espace délimité par les murs. Elles ressemblent en cela étonnamment au Michkan. A la fin des jours, elles seront transportées et reconstruites en terre d’Israël. Méguila 29a.

Du Michkan nous apprenons les 39 travaux interdits le Chabbath, l’un de ces travaux est « détruire pour reconstruire » במקומו סותר על מנת לבנות à la condition de reconstruire à la même place. La Guémara s’étonne dans le Michkan la condition n’était pas remplie puisque le Michkan était démonté (détruire) pour être remonté (construire) ailleurs ? Réponse il est dit :

עַל פִּי יְהוָה, יִסְעוּ בְּנֵי יִשְׂרָאֵל, וְעַל פִּי יְהוָה, יַחֲנוּ

C’est sur l’ordre du Seigneur que partaient les enfants d’Israël, sur l’ordre du Seigneur qu’ils s’arrêtaient: Nombres 9,18. Cela est considéré comme étant reconstruit toujours à sa place. Chabbath 31b.

Le sens profond de cette réponse est le suivant : le peuple d’Israël dans le désert est entouré des sept nuées de gloire, ils ne posent pas le pied sur le sol du désert mais sur la nuée qui recouvre le sable. La construction du Michkan et son démontage se font toujours à la même place. Ils sont comme ce nourrisson dans son berceau que l’on déplace d’un endroit à l’autre l’enfant est toujours à la même place dans son berceau. Notre exil est à l’identique, chaque étape se fait sur l’ordre du Seigneur, nous ne sommes pas bien évidement maitres de notre destiné. A chaque étape de cet exil nous construisons notre Michkan puis au départ nous le démontons pour le reconstruire au même endroit que sont les nuées de gloire qui nous entourent et nous protègent. Rav Naftali Tropp הגרנ”ט

Le Ramban en introduction à notre Paracha développe la raison profonde de la construction du Michkan comme étant la consécration d’Israël en tant que peuple saint. Par le dévoilement de la Chéhina et Sa présence perpétuelle au sein du peuple. Ce dévoilement qui débute lors du don de la Torah sera à présent une réalité quotidienne. Ils retrouvent ainsi le niveau des Péres desquels il est dit « Ils sont Le Trône de Gloire » ! La parole prophétique sera alors accessible à chacun  comme il est dit lors du don de la Torah, qu’ils virent les voix.

C’est là où la Torah sera transmise à Israël, le lieu où Je vous donnerai rendez-vous où Je M’entretiendrai avec toi. Exode 29,42.

Israël est qualifié de nation sainte par le fait qu’à présent la prophétie est à la portée de tous !

Ce Michkan, que nous construisons au quotidien cette « maison des prières », que nous érigeons sont en réalité nos prières quotidiennes qui sont le cœur du service de D, la place que nous Lui faisons dans notre monde.

Le Choulhan Aroukh dit : la prière permet d’atteindre un niveau proche de la prophétie. O H Ch 98, 1.

La prière du matin est la 1ere de ces constructions puis nous démontons le Michkan pour vaquer à nos occupations et plusieurs heures plus tard nous remontons ce Michkan à la même place à l’heure de Min’ha. Il n’y a pas d’interruption ni de cassure entre ces deux temps mais une continuité nous sommes cet enfant dans son berceau enveloppé et protégé par les nuées de gloire.

Cette construction, sa réussite dépend de notre générosité, de notre cœur, de notre volonté de faire et d’agir pour le Nom du Seigneur.

Le Médrach Tanhouma ( פ’ צו) rapporte. Quand Ha-Chem dévoile à Ezékiel le troisième temple dans une vision prophétique extraordinaire, Il lui ordonne d’en faire part au peuple. Le prophète s’en étonne il dit : Maitre du monde jusqu’à présent nous sommes en exil sur la terre de nos ennemis et Tu me demandes de décrire le temple (le 3eme) dans ses moindres détails à Israël ? Peuvent-ils le construire ? Attends de grâce qu’ils regagnent leur pays, qu’ils soient libres d’y monter et alors je le dévoilerai. L’Eternel lui répondit, la construction de mon sanctuaire sera retardée parce que mes enfants sont en exil ?  Le Saint béni Soit Il rajouta grande en est la lecture (étude) comme sa construction elle-même. Qu’ils s’occupent à en connaitre les moindres détails et Je validerai cette lecture comme s’ils le construisaient.

Le troisième temple que voit le prophète est celui qui descendra entièrement construit des cieux à la fin des temps. A la sortie de l’exil de Babel les juifs construiront le deuxième temple qui n’a rien de comparable avec le troisième. Alors que signifie donc cet encouragement à en savoir les détails à en connaitre les structures quel en est le but ?

D dit au prophète «  la construction de Mon temple sera retardé à cause de l’exil » ?

Il s’agit évidemment d’apprendre à construire le temple, le troisième, celui dont nous assemblons  les éléments, jours après jours et qui bientôt totalement reconstruit s’établira à sa place pour la gloire d’Ha-Chem.

Prière à lire avec ferveur et sincérité.

Maitre du monde, fait souffler un vent de pureté et de sainteté du haut de Ta demeure céleste, pour purifier ce bas monde de toutes ses salissures ; purifie le cœur et l’esprit de nos frères égarés de par les difficultés et la longueur de cet exil.

Sanctifie notre cœur par le souffle puissant de Ta sainteté, rapproche notre cœur à Ta loi, qu’il se mette sincèrement à Ton service. Fasse que nous soyons dignes de Te servir, exauce nos prières !

Rassemble nous et conduit nous la tête haute vers notre demeure, rétablit Ton sanctuaire et le service de Ton temple ;

Règne Seigneur sur Ton monde pour toujours !

ימלוך ה’ לעולם .

ה’ מֶלך עולם ועד.

Michel BARUCH.

מנאי הצבא”י ע”ה תבֹרך מפי עליון ס”ט

לא ימושו מפי ומפי זרעי וזרע זרעי א”ה מוע”ע עבג”צ בבי”א

 

 

A propos de Michel Baruch

Check Also

Zéra Chimchon Parachat Vaethanane_5779