La Paracha de Térouma

La Paracha de Térouma

Dans la paracha de cette semaine, il est écrit (verset 24 – chapitre 26) : ” ויהיו תאמים מלמטה ויחדיו יהיו תמים על ראשו א-ל הטבעת האחת ”
« Elles seront jointes (les 2 planches pour les arêtes du tabernacle aux extrémités) par en bas et ensemble elles seront unies au sommet (de la planche), au premier anneau….
À propos des termes de ce verset, le ‘Hatam Sofer s’interroge sur la différence d’orthographe qu’il y a entre le terme « תאמים » et le terme « תמים » signifiant tous deux (elles seront jointes, unies).
Pourquoi l’un prend-t-il un aleph (תאמים) et l’autre non (תמים) ?
Nous voyons qu’au sujet de la grossesse de Rivka, il est dit (Bérechit 25-24): « והנה תמים בבטנה » « et voici, il y avait des jumeaux dans son ventre ». Le terme « תמים» est écrit sans aleph. Alors qu’au sujet de la grossesse de tamar, il est écrit (Bérechit 38-27) : « והנה תאמים בבטנה » ici, le mot «jumeaux » (תאמים) est écrit avec un aleph. Rachi explique ces différences ainsi : pour tamar le mot « jumeaux » est écrit complet (avec un aleph), mais pour Rivka, le mot «jumeaux» est écrit manquant (sans alef) parce que l’un (Essav) était mauvais, et l’autre (yaacov) était juste ; mais c’est 2 là (fils de tamar) étaient justes (d’où le terme « Jumeaux » écrit en entier).
Hors, voici que le traité Méguila nous rapporte (daf 14) à propos du verset de la méguila : « le roi Assuérus ôta son anneau (muni de son sceau) et le tendit à Haman » : Rabi Abba bar Kahana a dit : « le retrait de l’anneau d’Assuérus, dont Haman aller se servir pour sceller le funeste décret d’extermination des juifs, a été plus efficace que 48 prophètes et 7 prophétesses qui ont prophétisé pour Israël ; car eux tous n’ont pas réussi à ramener les juifs dans le bon chemin de la Téchouva, tandis que le retrait de l’anneau a ramené les juifs dans le bon chemin de la Téchouva. Et le ‘Hatam Sofer de nous dire que cette parole de la Guémara est allusionnée dans notre verset de Térouma cité préalablement. En effet les termes «ויהיו תאמים מלמטה» signifieraient de manière allusive : les prophètes sont venus et ont supplié le peuple d’Israël d’être “ויהיו”

תאמים, c’est-à-dire de faire Téchouva et d’être juste (comme l’indique le terme « jumeaux » au sujet des fils de tamar étant tous deux justes). Cependant, leurs paroles et supplications n’ont malheureusement pas servi à ramener les bné Israël à la Téchouva (A être « jumeaux » : unis dans la droiture), ces derniers ont continué à rester dans une situation « ויחדיו יהיו תמים ». En effet, qu’une petite partie d’entre eux étaient justes alors que la grande majorité était impie (ce sujet est allusionné dans le terme incomplet de « תמים », à l’image des « jumeaux » de Rivka.
Voilà pourquoi, Hachem à envoyer à travers l’histoire de pourim le méchant Haman, qui à travers le retrait de l’anneau d’Assuérus, allait sceller son funeste décret envers notre peuple amenant ce dernier à faire Téchouva. C’est l’allusion à laquelle notre Verset ferait référence à travers les termes « א-ל הטבעת האחת » (le mot « הטבעת » signifiant « anneau » : le retrait de l’anneau d’Assuérus utilisé par Haman contre nous).
Qu’après ces semaines de chovavim propices à la Téchouva, que le mois d’Adar s’ouvre sur la joie de notre délivrance finale.

Amen !

A propos de Yaakov Guetta

Check Also

Zéra Chimchon Parachat Vaethanane_5779